Ca y est. J’ai 80 ans.

 

Quelle chance j’ai d’être toujours en vie !

 

Bien sûr, j’ai mes petits soucis par-ci par-là, mais rien de grave.

Disons que je paie mes erreurs de jeunesse…

 

Il faut dire qu’à l’époque, je n’en faisais qu’à ma tête.

Je marchais au lieu de prendre la voiture, j’allais courir au Bois de la Cambre, j’avais même un vélo c’est vous dire…

J’en ai respiré des particules fines !

 

Mais je ne regrette rien.

J’ai eu une belle vie jusqu’ici.

 

Des moments heureux me reviennent en mémoire…

Ce 12 juillet 43 par exemple, où le pic de pollution était passé du seuil 3 au seuil 2 le temps d’une journée.

Bruxelles Environnement avait fait une grande fête dans l’ancien piétonnier, réouvert pour l’occasion, avec l’hologramme du Grand Jojo en vedette.

Il y avait même eu une distribution de capsules d’air pur gratuites.

 

Quelle époque tout de même !

C’est fou ce que le temps file…

 

Je n’ai pas à me plaindre, j’ai attrapé mon cancer du poumon à 46 ans, c’est tard selon les statistiques bruxelloises, je peux m’estimer heureuse.

Pour l’instant il est stable, pas de quoi m’inquiéter, mais s’il évolue cela deviendra problématique.

En effet, je n’aurai plus droit à un remboursement de ma mutuelle.

C’est le cas depuis l’application de la réforme Maggie Uncare.

 

Quatre-vingts ans, c’est un bel âge…

Bientôt la retraite !

 

Mes collègues m’ont apporté un gâteau.

Je n’ai pas osé souffler mes bougies, j’ai trop de radioactivité dans le corps depuis l’explosion à Tihange.

Ça pourrait provoquer des dégâts, et je ne veux pas prendre le risque d’être renvoyée, surtout depuis l’abolition du chômage par le gouvernement Michel XVII.

 

Mais c’était bien quand même.

 

J’ai reçu un chouette cadeau : un BONGO soins de santé.

« Choix parmi

50 hôpitaux plus ou moins bien équipés ».

Je me tâte encore…

En tout cas j’ai l’embarras du choix !

illu_maggie

Ils sont sympas mes collègues, ils me manqueront quand je serai pensionnée, enfin à la retraite je veux dire, je sais pas pourquoi j’utilise des vieux mots comme ça.

 

Ce soir, je fête mon anniversaire avec mes petits enfants.

Le problème c’est qu’avec l’effondrement de la petite ceinture, Info Trafic prévoit un embouteillage de plusieurs mois…

Si le RER avait été terminé, ils auraient pu arriver à temps.

Mais bon…

 

Avec un peu de chance ils seront là pour mes 81 ans !

Commentaires

commentaires