Petites contrariétés d'une citadine pas si moderne que ça

Articles de la catégorie “Belgique

L’art ne sert à rien

Posté le 25 novembre 2016

Il serait temps que je le comprenne une fois pour toutes en ce bas-monde: L’art ne sert à rien.   Je rallie donc, poliment et tête baissée, l’avis de Rudy Demotte et Marie-Martine Schyns. (Après tout, ils sont ministres et en savent plus que moi).   Pourtant l’art, j’y ai cru. A tel point que j’ai décidé d’en faire ma profession. Après cinq années studieuses, j’ai même eu la permission officielle de l’enseigner, cet art.   Mais, pour les ministres compétents de la Communauté Française, j’ai, comme beaucoup d’artistes enseignants, choisi le mauvais filon : Détenteurs d’un master universitaire, agrégés conformément au décret si soigneusement rédigé, nous subissons une injustice salariale face à nos confrères, diplômés tout comme nous, mais dans des branches jugées bien…

Comme une envie de faire ma valise

Posté le 28 octobre 2016

Certains jours, il me vient la solide envie de rester au lit et de boycotter ma routine matinale :   -Chercher à tâtons l’interrupteur, et habituer mes petits yeux à l’attaque de la lampe, pour ne pas trébucher dans le couloir en pleine pénombre ;   -Grelotter jusqu’à la douche et mettre l’eau chaude au maximum (la température du thermostat, pourtant allumé, stagne sur 15 degrés jusqu’à mon départ) ;   -Ecouter Denis Collard parler de grisaille, de vent, d’averses faibles à modérées sur l’ensemble du territoire, tout en trouant ma tartine sur laquelle je tente d’étaler mon beurre durci ;   -Retourner dans la salle de bains, mouiller mes chaussettes sur le tapis encore humide et chercher une éternité le dentifrice planté juste devant moi.…

Total dégoût

Posté le 15 juin 2016

Il y a de cela quelques années, je me tournais, confiante, vers Lampiris, pour me fournir en gaz et électricité.   J’étais certaine du bon vouloir de l’entreprise familiale, et les solides accents liégeois des collaborateurs en ligne, me transmettaient une sympathie sans égale.   J’achetais vert et « bien de chez moi », bref j’avais fait le bon choix.   Alors, hier, lorsque Lampiris m’a annoncé -dans un joli mail poudre aux yeux- son rachat par Total, multinationale faisant partie des plus grandes industries polluantes du monde, j’ai ri. Pour ce qui est de prendre les gens pour des imbéciles, voilà un très bel exemple de réussite !   Après avoir relu le message prodiguant la pérennité éthique de l’ex groupe belge, mentionnant que « rien ne changera pour les consommateurs », je me suis…

Les Belges ne savent pas faire de barbecue

Posté le 1 juin 2016

Dès que le moindre rayon de soleil perce sur le territoire belge, mon téléphone vibre d’un message enthousiaste:   « -Ramène ta viande et ta boisson, je gère la salade ! »   Telle une lumière au bout du tunnel, ma journée s’éclaire de cette merveilleuse initiative: Un barbecue, quelle excellente idée !   Pourtant, je ne le sais que trop bien, ces soirées tournent souvent en eau de boudin…   Sans jouer les mauvaises langues, et dans un souci profond de vérité, voici, retracé avec exactitude, le déroulement de ces festins enfumés :   Après un apéro prolongé d’une bonne heure et demie, le barbecue, quelque peu rouillé par un mauvais entretien, est toujours paré de sa bâche trouée.   Devant les ventres qui crient doucement famine, l’hôte objecte : « -J’ai bien…

La magie du direct, ou le remplissage par le vide

Posté le 16 mars 2016

Hier soir, je ne sais pour quelle raison stupide, j’ai regardé le JT.   Naïve, j’avais en tête la diffusion d’une information utile, transmise avec une certaine retenue, dans un contenu honnête, conduit par une rédaction clairvoyante…   (Permettez que j’éclate de rire).   Trêve de plaisanterie, je connais le côté pervers des médias, et cette triste faculté qu’ont les journalistes à plonger sans scrupules dans le sensationnalisme dramatique, se couvrant, chacun à leur tour, de ridicule.   Je m’attendais donc en toute honnêteté à ce genre de direct, ressemblant plus à de la télé-réalité qu’à une réelle actualité. Mais, dans un ultime bénéfice du doute, j’ai allumé mon poste.   La première accroche aurait déjà du me faire fuir: « Edition spéciale, un seul titre bien sûr, ce soir ».…

Au lit !

Posté le 17 février 2016

Malgré mes défenses immunitaires et mon tube de vitamines, je succombe aux ardeurs de l’hiver et me vois forcée de rester au lit.   Cette idée ne m’aurait pas déplu étant enfant, où je passais professionnelle en la matière lorsqu’il s’agissait de me porter pâle; un petit rhume, et hop, le tour était joué!   Il fallait néanmoins préparer le terrain:   La veille, je renonçais -non sans mal- à ma Danette, prétextant un petit appétit, et allais me coucher plus tôt que d’ordinaire. (Tant pis pour l’épisode d’Urgences, si tout va bien, demain, la télécommande est à moi!). Ma mère me passait la main sur le front…   Au petit matin, je toussotais bruyamment en sortant de ma chambre et chipotais dans mes céréales. -Il m’arrivait…

Le macho du Carnaval

Posté le 10 février 2016

Chaque Mardi Gras, au moment de retourner mes armoires pour trouver un déguisement de dernière minute, un douloureux souvenir me revient en mémoire, -telle une madeleine de Proust oubliée dans le fond du placard qui colle au palais de toute sa péremption-.   Mais, trêve de digression, venons-en au fait:   C’était il y a bien longtemps, j’avais quitté le centre du pays pour passer le Carnaval près de la région de Malmedy. Les parents refaisaient le monde autour d’une jate, pendant que je trônais avec les autres enfants sur le char titubant, tiré par les jeunes du village douchés au péket.   J’avais attrapé l’accent ardennais en moins de deux, demandais des chiques pour avoir des bonbons et une chiclette pour un chewing-gum. Bref, je me fondais…

Comment la SNCB a ruiné mon weekend

Posté le 3 février 2016

Samedi, sans m’en douter, je me suis attelée à une tâche bien compliquée; J’ai voulu prendre le train.   Cela faisait un bout de temps que je ne m’étais plus frottée au rail belge, et c’est donc en toute naïveté que je suis arrivée à la gare de Bruxelles Midi sans prendre le soin d’acheter mon billet en ligne…   Peut-être avais-je encore l’espoir d’un chaleureux contact humain, d’un renseignement bien placé, voire même d’un sourire, qui sait ? Quoiqu’il en soit, c’est de bonne humeur que je m’apprêtais à passer de tranquilles heures de voyage, bercée par les saccades des locomotives et les pages d’un bon livre.   Parvenue dans le hall de la gare, au vu des longues files devant les guichets, je me tourne vers les bornes automatiques.…

Bienvenue en Belgique !

Posté le 20 janvier 2016

Après un mois d’escapade exotique, j’ai à nouveau posé mes pieds sur le sol belge, par une belle journée de grisaille, -qui m’avait presque manquée-.   Regagner tranquillement mes pénates, voilà à quoi j’aspire après un long voyage ! Une petite heure, et je serai dans mon canapé.   A peine ai-je quitté le tarmac, qu’un membre de la brigade canine vient me renifler le derrière, de sa grosse truffe humide… Aurais-je oublié les traditions d’accueil de ma chère patrie? Ou est-ce une mode nouvelle dont j’ignorais l’existence? Comme super-cabot ne fait pas d’histoire, je sors tranquillement de l’aéroport (les fesses un peu serrées).   Devant l’arrêt de bus, un autre comité de réception fait son apparition; Une horde de contrôleurs, parée à battre le record de contraventions de toute…

Hier, j’ai regardé la télé

Posté le 2 septembre 2015

C’est une activité assez rare dans le cours de ma journée, préférant en début de soirée prendre l’apéro plutôt que de me caler dans le fauteuil.   Mais hier, le temps n’étant pas au rendez-vous en terrasse, je me suis retrouvée chez moi, et devant la drache qui sévissait derrière ma fenêtre, avoue m’être un peu ennuyée…   Alors, d’un geste machinal, sans trop y réfléchir, et parce que je m’étais tout de même servi un petit godet de vin, j’ai allumé la télévision.   Un tour de zappette rapide m’a vite fait comprendre que mon cerveau allait être aspiré de quelques neurones, et ce, en moins de temps qu’il n’en fallait pour terminer mon ballon de rouge!   Près de cinq secondes sur chaque chaîne, et j’ai perdu un temps…