Petites contrariétés d'une citadine pas si moderne que ça

Articles de la catégorie “Nostalgie

Le macho du Carnaval

Posté le 10 février 2016

Chaque Mardi Gras, au moment de retourner mes armoires pour trouver un déguisement de dernière minute, un douloureux souvenir me revient en mémoire, -telle une madeleine de Proust oubliée dans le fond du placard qui colle au palais de toute sa péremption-.   Mais, trêve de digression, venons-en au fait:   C’était il y a bien longtemps, j’avais quitté le centre du pays pour passer le Carnaval près de la région de Malmedy. Les parents refaisaient le monde autour d’une jate, pendant que je trônais avec les autres enfants sur le char titubant, tiré par les jeunes du village douchés au péket.   J’avais attrapé l’accent ardennais en moins de deux, demandais des chiques pour avoir des bonbons et une chiclette pour un chewing-gum. Bref, je me fondais…

Reviens Saint-Nicolas, c’était pour rire !

Posté le 2 décembre 2015

Il y a bien longtemps, à cette même période, je décomptais les jours sur mon calendrier de l’Avent en attendant la venue du Grand Saint.   Dans une lettre écrite de mon plus beau stylo, je lui envoyais les images soigneusement découpées du Baby Born de mes rêves.   Quand je le croisais sur son trône au GB, mes joues se teintaient du pourpre de sa robe. Il faut dire qu’il en jetait, le bonhomme !   Qu’il passe par la cheminée avec son âne et tout son bardas ne me faisaient absolument pas douter de son existence, la preuve, le verre de lait était vide le lendemain, ha !   Et puis, vers les 6 ans et des poussières, j’ai su…   Dans un premier temps, je me suis sentie un…

Qui s’y frotte s’y pique

Posté le 11 février 2015

Je l’avais trouvée un beau samedi de fin d’été, près des bégonias.   Elle était adorablement belle dans son duvet beige, et me faisait penser à Pollux du Manège Enchanté. Aucune autre ne lui ressemblait, j’étais tombée sur la perle rare, et je l’ai cueillie, du bout des doigts, pour l’adopter aussitôt.   Ma nouvelle meilleure amie était entre de bonnes mains! Un bocal de confiture rincé soigneusement, et je lui confectionnais sa nouvelle demeure: Quelques verdures, un bout de bâton, que rêver de mieux pour une si jolie créature?   Je l’avais regardée amoureusement tout le reste du week-end, délaissant les dessins animés pour la voir se tortiller dans sa maison de choix.   Lundi, plus fière encore que le jour où j’ai ramené un Snickers pour le dix heures, je…

Trouver dans ma vie ta présence

Posté le 14 janvier 2015

Toutes mes excuses auprès des mamans catéchistes, dévouées à la tâche de faire de mon âme une fidèle de paroisse, leur mission, bien que courageuse, fut totalement vaine.   Comme beaucoup d’enfants de ma culture, j’ai été élevée en bonne petite catholique.   Mes parents, déjà douteux de leurs croyances, avaient cru bon de m’inculquer la « Bonne Parole » -afin de ne pas dénoter dans le quartier, et de s’assurer que j’avais tous les badges en règle pour passer la frontière au moment de mon trépas, au cas où « Il » serait « là haut »-.   Mon enfance fut donc traversée par l’Esprit Saint essayant de se frayer une place entre mes Polly Pockets et Mario Bross.    Peu réceptive à ce précepte confus, je n’accordais pas grande importance au Petit Jésus…

Fashion Victim

Posté le 24 décembre 2014

Comme beaucoup d’adolescents, je suis passée par une multitude de styles vestimentaires disparates. J’ai donc, à mon actif, quelques grosses fautes de parcours, que les albums de famille, ressortis chaque 24 décembre, ne manquent pas de me rappeler. Bref, je me cherchais.   A cette période ingrate et précaire de ma vie, l’influence était de mise et les stéréotypes ont malheureusement fait partie intégrante du jeu… –La consommation de masse et ses dérives perverses s’étaient déjà amplement emparées de ma petite personne-.   Avril et mes douze ans ont été marqués par la grande décision de m’affirmer. Pour ce faire, il me fallait renouveler le contenu de mon armoire (les gentilles robettes à faux cols amoureusement cousues par Bonne-maman ne reflétaient désormais plus la rebelle à la mode…

Mon beau Sapin…

Posté le 10 décembre 2014

Il y a quelques années à la même époque, les fêtes approchaient et Noël s’annonçait sans sapin.   Mon portefeuille d’antan était encore plus maigre qu’aujourd’hui, et pour cause ;  j’étais étudiante.   Dans l’appartement que je partageais, le salon n’avait pas changé d’une miette, et décembre ne se donnait pas plus d’importance que novembre ou janvier.   Un soir, à table avec l’une de mes colocataires, nous constatons tristement que l’absence du résineux nuit à notre moral; la conversation se limite à quelques mots futiles, et chacune a le nez dans son assiette. Si bien que mon acolyte ne peut s’empêcher d’en faire la remarque: « Tout de même, me suis-je dit, et les traditions? »   Sa réflexion fait mouche, le rituel me manque, il est vrai:   J’aime explorer les devantures,…

Peut-être est-il temps de grandir ?

Posté le 3 décembre 2014

Il y a un petit temps, Jules et moi avons pris la décision d’habiter ensemble.   Le début de notre belle aventure passe inévitablement par la case Brico (que je déteste par dessus tout tant il m’est synonyme d’un ennui profond).  Dans les rayons froids élairés aux néons, nous cherchons de quoi étoffer notre appartement au moyen de quelque tuyau de douche et porte serviette. Je n’ai jamais été aussi heureuse de dépenser mes sous…   Ne pouvant éviter l’un ou l’autre bâillement, je me traîne doucement dans les allées. La vie de grande personne a décidément des côtés fastidieux, mais je prends sur moi, car après tout, c’est pour la bonne cause. Après une grande inspiration, j’arrive même à me questionner sur la taille des différentes vis…