Dimanche, après un weekend bien arrosé, la tête qui résonne et un trou dans l’estomac, je me convaincs de passer une semaine entière sans une goutte d’alcool.

 

Finis les réveils lourds et les journées subies, à moi la vie légère de rose fraîche gorgée d’eau !

 

Gardons les petits verres pour les grandes occasions.

 

Lundi donc, sans rechigner, j’accompagne mon souper d’un grand verre de Marie-Henriette (histoire, tout de même, d’avoir quelques bulles).

Rien ne vient à manquer, je me sens divinement bien !

 

Avec le dimanche en prime, je suis déjà à deux jours de cure, ça mériterait bien un petit… non, non et non, il faut tenir !

 

Mardi, alors que je m’apprête à passer une deuxième soirée en tête à tête avec ma Brita, une bouteille de blanc m’interpelle dans la porte du frigo.

Un reste de samedi soir, un excellent Sancerre (pour autant que je me souvienne), qui va devenir du bête vin de cuisine?

Non, je ne puis m’y résoudre, il finira dans un ballon !

 

Bien, mes résolutions ne sont pas exactement telles que je me les étais promises…

Mais que serait une règle sans ses exceptions ?

Après tout, un si petit écart n’est pas à prendre en considération.

 

Mercredi, parée de mon cubi de jus de pomme, je retrouve Jules, quelque peu dépité par une journée morose.

Je ne puis le laisser dans cet état…

-Allez, prends ton manteau, je t’emmène à La Trinquette !

(Inutile de préciser qu’il ne s’agit pas d’un bar à smoothies).

C’était pour son bien…

 

Jeudi, le weekend est si proche que j’ai envie d’y être, et rassemble pour ce faire, les copains à la maison.

Chacun arrive, bouteille à la main.

Il faut bien faire honneur…

Voilà voilà, jamais deux sans trois.

 

Vendredi,… c’est vendredi ! N’allons pas chercher plus loin.

 

Samedi midi, je ne puis refuser le Bordeaux que Mamy a eu tant de peine à ouvrir à cause de son arthrose…

 

Le soir, de passage place Flagey, il serait indélicat de me trouver devant l’Amère à Boire sans offrir une tournée de rhum arrangé.

Et puis, foutu pour foutu :

-Mettez-moi un mojito avec ça !

illu_brita

Dimanche, après un weekend bien arrosé, la tête qui résonne et un trou dans l’estomac, je me convaincs de passer une semaine entière sans une goutte d’alcool.

 

Finis les réveils lourds et les journées subies, à moi la vie de rose fraîche gorgée d’eau !

 

Gardons les petits verres pour les grandes occasions !

 

Lundi, …

Commentaires

commentaires